Un magasin du réseau Biocoop
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer cet article
  • Envoyer cet article à un ami

Les astuces pour réduire le coût des courses bio

Philippe
divers13

L’alimentation bio a une image d’alimentation chère. Cependant, il existe des astuces pour ne pas payer plus que dans le cadre d’une alimentation conventionnelle. Pour cela, il suffit d’accepter de changer un peu ses habitudes. Voici quelques pistes pour démarrer.

Vive le vrac !

Les épiceries biologiques proposent de nombreux produits en vrac. Cette façon d’acheter permet de faire des économies mais également de faire un geste pour la planète, notamment en réduisant les emballages et la quantité de déchets.


De plus, on évite le gaspillage en achetant que la quantité nécessaire. Le petit plus : découvrez de nouvelles céréales ou légumineuses grâce au large choix proposé sans risques de jeter en achetant que l’équivalent d’une portion.

Éviter les produits transformés

Aujourd’hui, les produits transformés et enportion individuelles prennent une grande place dans notre consommation. Etant déjà préparés, ils demandent plus de travail, et sont donc plus chers, sans gage d’équilibre nutritionnel, particulièrement sur le marché conventionnel. Préparer vos plats vous-mêmes vous permet de connaître tous les ingrédients utilisés et d’économiser de l’argent.

Avec un peu d’organisation, il est très simple de réaliser une grande partie des produits transformés : gratins, pizzas, galettes, mais aussi yaourts, sauces tomates... Vous pouvez très bien préparer de grandes quantités à l’avance et les congeler en petites portions pour les jours où vous n’avez pas le temps de cuisiner. De même, les légumineuses peuvent être préparées à l’avance et conservées quelques jours au réfrigérateur ou congelées.

Respecter les saisons, c’est tout bon !

En pleine saison, les fruits & légumes sont moins chers et de meilleure qualité.


Pensez également à privilégier les circuits cours, faisant intervenir des producteurs locaux, pour réduire au maximum les coûts (économiques et environnementaux) liés aux transports.

Les protéines animales : solution rime avec modération !

Les produits un peu chers tels que la viande et le fromage peuvent être reconsidérer tant d’un point de vue écologique que nutritionnel. Ils doivent redevenir des "produits plaisirs". En effet, les protéines animales représentent une très grande part du budget alimentation des ménages alors que rien ne le justifie vraiment. En favorisant les protéines végétales, vous faites considérablement baisser votre note de courses. Pour compenser l’apport de protéines animales, vous pouvez manger des céréales et des légumineuses.

Cultiver chez soi : amusant et utile !

La culture à la maison de certains produits permet aussi de faire des économies tout en enrichissant son alimentation en goût et en nutriment. Les graines germées par exemple sont un véritable concentré de vitamines et nutriments. D’un excellent rapport qualité/prix, leur effet est proche de celui des compléments alimentaires. De même, il ne suffit que de très peu de place pour avoir quelques pots de plantes aromatiques dans sa cuisine. Ainsi, vous aurez toujours les bases pour assaisonner vos plats (ciboulette, menthe, persil...), à la juste quantité et avec des produits d’une fraîcheur à toute épreuve.

divers14
etoile4
divers47
etoile2
etoile4
Vert vous Newsletter
Inscrivez-vous :
Abonnement à notre lettre électronique :

fleur blanche 270 rue des Fusillés - 59650 Villeneuve d’Ascq Tél. : 03 20 64 02 00 - Fax : 03 20 64 02 01

Ferme

Horaires

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h30 et le samedi de 9h à 19h
Plan d'accès Autres points de vente